Gutenberg

Les joueurs incarnent des pionniers de l’imprimerie au XVe siècle. En exécutant des commandes, ils construiront leur richesse et leur renommée. En améliorant leurs ateliers d’imprimerie et en gagnant le soutien des mécènes, ils développeront leur capacité de production. Le jeu sera remporté par un imprimeur qui possède la plus grande reconnaissance et la plus grande richesse. En enchérissant pour des actions spécifiques, les joueurs développeront leur atelier, acquerront de nouvelles polices, encres et décorations. Le système unique d’engrenages rotatifs vous permet de combiner des bonus et de gagner un grand nombre de points.

Jeudice - Granna - Atalia - Gutenberg

Le In/Out Gutenberg

Nous allons décortiquer ici la boîte de jeu, son aspect extérieur, mais aussi le matériel se trouvant à l’intérieur.

Out : que voit-on en regardant la boîte ?

La direction artistique de la boite est vraiment superbe. Joliment travaillé avec une illustration montrant un atelier d’imprimerie à l’époque de la renaissance. Il ne fallait d’ailleurs pas se louper avec un thème comme ça et aussi présent, on devait avoir un ensemble un peu classe et plutôt léché comme on dit. Pour moi, le pari est vraiment réussi, quand on voit la boite, on a envie d’aller plus loin et de découvrir le matériel, et comme vous allez le voir, rien n’a été laissé au hasard.

Jeudice - Granna - Atalia - Gutenberg

In : que trouve-t-on dans la boîte ?

Quand on ouvre la boite, vraiment aucune déception, bien au contraire, on sent que le souci de coller au thème se retrouve dans le matériel. On retrouve des planches avec les engrenages, les personnages, les florins, le jeton premier joueur et les encres. Juste après, le plateau central, les petits plateaux pour miser déjà évidés, les plateaux joueurs, les cartes, un petit sac et pour terminer des petites boites, avec une comprenant les lettres en bois et une autre avec tous les jetons en bois. Le matériel est vraiment de qualité et c’est un vrai plaisir. Les images parleront largement d’elles-mêmes. À noter la démarche zéro plastique assumé et totalement réussi qui est un petit plus pour moi. Après une boite très jolie, un matériel tout aussi beau, on n’a qu’une envie, voir ce que le jeu va nous offrir.

Jeudice - Granna - Atalia - Gutenberg


Mise en place

Elle comporte quelques étapes, relativement facile, elle vous prendra un petit peu de temps et s’effectue en respectant les étapes suivantes :

placez le plateau au centre de la table, le sens en fonction du nombre de joueurs.
Placez des cartes Impression et finition sur les emplacements correspondants.
Placez des encres, 3 par emplacement, piochées au hasard dans le sac.
Placez des cartes Compétence sur les emplacements correspondants.
Placez des engrenages au hasard sur les emplacements correspondants.
Placez des cartes Mécénats sur les emplacements correspondants.

 

Mise en place des joueurs

◗ Chaque joueur récupère un plateau joueur.
◗ Chaque joueur récupère les jetons de sa couleur.
◗ Chaque joueur place un marqueur rond sur la valeur 0 de la piste score.
◗ Chaque joueur place les jetons carré sur les pistes Compétence.
◗ Chaque joueur place un jeton rond sur la piste des XXXX.
◗ Chaque joueur prend 10 Florins.
◗ Chaque joueur prend 3 jetons ‘engrenages utilisés’.

Le premier joueur est déterminé de la manière qui vous semble la plus adéquat. Celui-ci récupère le jeton prévu à cet effet. 

Les joueurs vont choisir deux commandes. En temporaire et le temps de faire ses choix, on dispose sur la table de 4/6/8 cartes Impression et 4/6/8 cartes Finition, dépendant du nombre de joueurs. Commence alors la phase de draft, pour récupérer deux commandes, le premier tour dans le sens horaire en partant du premier joueur, puis à l’inverse. Chaque joueur démarre donc la partie avec deux commandes.

Chaque joueur va se répartir les cubes noirs servant à faire des enchères sur les différentes pistes, le nombre dépendant de sa place dans le tour. 

◗ 1er joueur : 7 cubes.
◗ 2ème joueur : 8 cubes.
◗ 3ème joueur : 9 cubes.
◗ 4ème joueur : 10 cubes.


But du jeu

Gutenberg est un jeu de société de 1 à 4 joueurs jouant le rôle de pionniers de l’imprimerie. Au cours de la partie, ils obtiendront et honoreront des commandes tout en développement et améliorant leurs compétences et leur atelier. Ils gagneront ainsi des points de renommée, le plus haut score sera déclaré vainqueur.

Jeudice - Granna - Atalia - Gutenberg

Tour de jeu

Une partie, dure exactement 6 tours, décomposés en 5 étapes, qu’il faudra effectuer toutes les unes à la suite des autres.


1 – Tourner les engrenages

Comme indiqué dans le titre, chaque joueur tourne d’un cran son Engrenage, on effectuer cette opération avec celui le plus en haut, faisant bouger automatiquement les autres.


2 – Planifier

Simultanément, derrière leur paravent, les joueurs misent un certain nombre de cubes noir, pour chacune des actions possibles, représenté par une ligne :

  1. Prendre des Commandes
  2. Prendre des Encres
  3. Développer des Compétences
  4. Améliorer les Ateliers (Engrenages)
  5. Mécénat

Une fois que tous les joueurs ont misé, on retire les paravents pour découvrir le choix de chacun. Il est temps de passer à la résolution des actions.


3 – Exécuter les Plans de la Planification

Chaque action est résolue selon l’ordre déterminé par les marqueurs (cubes noirs) que les joueurs ont misés. Avec la règle suivante :
celui qui a misé le plus de cube, joue en premier.
 en cas d’égalité, on commence par le premier joueur et ensuite dans le sens des aiguilles d’une montre.

Voyons donc les différentes actions :

Prendre des Commandes

Chaque joueur effectuant cette action choisit une carte Impression et une carte Finition, formant ainsi une commande complète, inséparable, qu’il positionne sur un des emplacements libres de son plateau Atelier.

Prendre des Encres

Chaque joueur effectuant cette action choisit une des lignes d’encre et en paye le coût. Chaque lot contient 3 encres, la première est gratuite, la deuxième coute 1 florin et la dernière 3 florins. On commence toujours par l’encre de gauche et on paye pour arriver à celle qu’on veut.

Développer des Compétences

Chaque joueur effectuant cette action peut :

Soit choisir une carte compétence du plateau et augmenter sur les pistes indiquées sur celle-ci.
Soit augmenter d’une compétence que l’on choisit.

Les joueurs avancent donc leurs cubes de couleur sur les pistes correspondantes, si vous arrivez avec votre des pions sur une case 2, 4, 5,  il faut avancer son petit pion récompense (pion rond) d’une case et prendre le bonus correspondant. Si on arrive au maximum d’une piste, le gain suivant est de 3 Florins. Tout est bien indiqué sur le plateau joueur, l’iconographie est parfaite.

Améliorer son Atelier

Chaque joueur effectuant cette action peut :

Prendre un engrenage sur le plateau central et l’installer sur son plateau joueur.
Remettre un de ses engrenages sur l’endroit que l’on souhaite si on ne l’a pas utilisé celui-ci durant ce tour.

On ne peut faire qu’une action par engrenage que l’on possède, sauf cas spécial, ce qui signifie qu’on ne pourra faire au maximum que trois actions. On peut aussi défausser un Engrenage pour y installer un nouveau sur l’emplacement. À n’importe quel moment de son tour, un joueur peut utiliser une de ses améliorations présentes sur un des engrenages, pour indiquer qu’il a déjà fait l’action, le joueur utilise de jeton prévu à cet effet pour l’indiquer.

Un petit conseil, ne surtout pas négliger cette partie, c’est un élément essentiel du jeu qui permet d’augmenter ses possibilités et se donner des avantages.

Mécénat

Chaque joueur effectuant cette action peut :

Choisir un avantage disponible (tour 1 à 6).
Prendre une carte événement (tour 4 à 6).

Comme pour les engrenages, il ne faut pas négliger cette action, chaque carte mécénat en votre possession vous rapportera 8 points en fin de partie. Quand vous jouez à deux joueurs, laisser ces cartes à votre adversaire, lui laisse beaucoup de point. Attention, il faut pouvoir subvenir aux exigences relatives à la carte pour pouvoir la prendre, cela peut demander d’atteindre un niveau de compétence, ou la possession de certains caractères dans son imprimerie.


4 – Compléter les Commandes

Comme déjà évoquée précédemment, chaque commande se compose de deux cartes, une qu’on nommera Impression et l’autre Finition. Pour honorer une commande, il faut au minimum réunir les conditions de la carte Impression (posséder les lettres). Les conditions indiquées par la carte Finition sont facultatives, mais ce sont celles qui vous rapporteront des points de victoire.

Cartes Impression

Sur la carte, il est représenté des caractères, ils faut donc les avoir dans son stock. En respectant les éléments suivants :

Chaque caractère n’est utilisable que pour une Commande.
Une commande d’Impression est toujours obligatoire.
À n’importe quel moment, un joueur peut acheter un caractère supplémentaire.

Lorsqu’on réussit une Impression, on récupère les Florins indiqués comme gain sur la carte.

Cartes Finition

Elles sont divisées en deux parties, sur la première, on retrouve les encres que l’on doit posséder et sur l’autre partie la décoration représentée par des niveaux à obtenir dans une des 4 compétences. Pour connaître son niveau, on regarde simplement la piste correspondante sur son plateau Atelier.

La finition n’est pas obligatoire et vous pouvez faire tout ou partie de la carte, sachant que chacun des éléments rapporte des points de victoire. Il y a un bonus si vous arrivez à faire l’ensemble de la Commande.


5 – Préparer le Prochain Tour

Voilà, il est temps de mettre en place le prochain tour de jeu.

◗ On enlève tout ce qui n’a pas été pris sur le plateau central.
◗ On complète à nouveau les emplacements (Commande, Encre Compétences, Engrenage).
◗ On avance le marqueur Compte Tour.
◗ Chaque joueur récupère son cube.
◗ Retirer les marqueurs ‘déjà utilisé’ présents sur les engrenages.
◗ Passer le jeton 1er joueur.
◗ Réajuster le nombre de cubes noir de chaque joueur.


En Fin de Compte !

La partie se termine à la fin du sixième tour. Il est alors temps de passer au décompte final. En plus des points gagnés durant la partie et déjà comptabilisés sur la piste de renommée, les joueurs reçoivent les points supplémentaires suivants :

◗ 6 Pts pour chaque piste au niveau 6.
◗ 3 Pts pour chaque piste au niveau 5.
◗ 1 Pts pour chaque piste au niveau 4.
◗ 8 Pts par carte mécénats
◗ 1 Pts pour 3 Florins.

Le joueur ayant obtenu le plus de point est déclaré vainqueur, en cas d’égalité, c’est celui possédant le moins de caractères d’imprimerie qui l’emporte, si l’égalité persiste encore, les joueurs de partage la victoire.


Dans la boite Gutenberg :


Vidéo règles Gutenberg :


Partie filmée Gutenberg :


Galerie Photos Gutenberg : 


Caractéristiques Gutenberg :

Jeudice - Icones - Nombre de JoueurJeudice - Icones - Age minimumJeudice - Icones - DuréeJeudice - Icones - Mécanique
1-4 Joueurs>= 10 Ans60-90 MinutesProgrammation
Gestion, Draft
Jeudice - Icones - CréateurJeudice - Icones - Illustrateur
RenaissanceKatarzyna Cioch
Wojciech Wiśniewski
Rafał Szłapa+ 48 Euros

Contenu de la boîte :

◗ 1 plateau principal double face.
◗ 4 plateaux Atelier.
◗ 4 plateaux Initiative.
◗ 4 Ecrans.
◗ 10 tuiles Personnages.
◗ 50 cartes Impression.
◗ 50 cartes Finitions.
◗ 10 cartes Compétences.
◗ 16 cartes Mécénat.
◗ 14 cartes Automa.
◗ 40 caractères en bois.
◗ 8 jetons de rechange.
◗ 48 jetons Encre.
◗ 2 jetons William Caxton.
◗ 8 disques Joueur.
◗ 12 cylindre gris.
◗ 32 tuiles Engrenages.
◗ 12 marqueurs Engrenage utilisé.
◗ 20 marqueurs Joueur.
◗ 34 marqueurs Initiative.
◗ 1 marqueur Compte Tour.
◗ 1 jeton Premier Joueur.
◗ 57 pièces (Florins).
◗ 1 sac.
◗ 1 livrets de règles.

Liens utiles : Extensions :
Atalia / Granna  
◗ Règles (Fr)  


Alors Gutenberg :

Lors de mon passage au FIJ, j’ai eu la chance d’avoir un exemplaire de Gutenberg par Atalia et je les en remercie. Il faut dire que depuis que j’avais vu des photos du matériel lors du salon d’Essen en Allemagne, j’avais très envie de le découvrir. De le voir en vrai au Palais de Festival de Cannes, m’a attiré encore plus. Malheureusement, avec la vie de famille et le boulot, j’ai dû attendre le week-end d’après pour ouvrir la boite et ce fut, je dois dire, une excellente surprise. Quelle superbe édition, exempte de plastique, avec de jolies petites boites pour ranger l’ensemble du matériel, et que dire des magnifiques petits tampons en bois.

Côté mécanique, nous sommes sur un jeu de gestion de ressources avec réalisation d’objectif, du bluff, de la programmation avec enchères. Les règles sont vraiment très simples et la lecture de celles-ci n’appelle aucune question. Je n’ai absolument pas eu besoin d’y revenir pendant nos différentes parties. La mise en place est quant à elle relativement rapide, et notre première partie à deux joueurs a duré 1 h 30 avec une grosse envie d’y revenir pour tester d’autres stratégie. C’est exactement ce que nous avons fait dans les jours suivants. Pour l’avoir vu mal joué sur la toile et forcément passer à côté d’une partie du jeu, il faut absolument utiliser et abuser des engrenages, c’est un élément essentiel et en fin du tour trois, vous devez absolument en posséder trois. Cela vous donne des avantages supplémentaires, non-négligeables. Il faut aussi ne pas hésiter à en changer ou encore à les faire pivoter dans le sens que vous souhaitez. Autres éléments à ne pas laisser filer, ce sont les cartes mécénats qui rapportent 8 points chacune en fin de partie.

Gutenberg s’adresse plus à des joueurs initiés (nouvelle norme) qu’aux joueurs experts. Les règles sont accessibles et le plaisir de jeu est immédiat. J’aurais pu vous parler de re-jouabilité, de calculs savants ou de stratégie, ou je ne sais quoi d’autres, et bien non, rien de tout cela. Moi, je souhaite juste vous parler de plaisir, de bons moments, de partage et de convivialité autour d’une table et d’un jeu qui est taillé exactement pour ça. Ce que nous propose Gutenberg, ce n’est pas un tableau Excel, ou du brise neurone, mais un titre procurant de chouettes moments, sans voir le temps passer, a élaboré de petites combos, le tout en conciliant plusieurs mécaniques, et pouvant réunir autour de la table plusieurs profils de joueurs. Le tout avec du super matériel. Avec mon épouse, nous avons adoré, il est souvent sorti ces derniers jours. Une belle réussite pour ce début d’année.

Pilou.


Les liens ci-dessus correspondent à des affiliations chez Philibert et Playin. En cliquant dessus pour vos achats, vous soutenez le blog. Merci à vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :