(Express) 👉 Tindaya

Jeudice - Funforge - Tindaya - Jeu de Société

En Bref ?

Les îles Canaries sont un paradis sur terre : une mer azur, des plages infinies, de majestueux volcans endormis et de mystérieuses forêts. Pendant plus d’un millénaire, elles furent la demeure des Imazighen, venus d’Afrique du Nord pour s’y installer.

Dans Tindaya, vous incarnez le chef d’une tribu d’Imazighen. Partagez votre savoir et vos ressources avec les autres, développez votre tribu, et survivez aux catastrophes envoyées par les dieux Acoran et Moneiba. Le couple divin sait se montrer miséricordieux lorsqu’il reçoit des offrandes, mais se montre alors de plus en plus vorace, allant jusqu’à exiger des sacrifices humains. Sa colère s’exprime sous la forme de violentes éruptions volcaniques, de tsunamis et de séismes si dévastateurs qu’ils sont capables de détruire l’archipel…

Cependant, les Imazighen peuvent compter sur Tibiabin et Tamonante, deux puissantes voyantes, capables de prédire le futur dans les volutes de fumée de leur feu. Leurs prophéties vous permettront d’éviter les revers de fortune, ou de vous mettre en sécurité lorsqu’il le faudra. L’épreuve ultime sera l’invasion des conquistadors, à la recherche d’un dernier port avant leur longue traversée. Ces hommes brutaux, voraces et armés jusqu’aux dents n’hésiteront pas à recourir à la violence pour dominer l’archipel et ses ressources.

Les Imazighen survivront-ils sous votre direction, ou s’éteindront-ils en même temps que leur histoire, scellant ainsi le sort de leur paradis terrestre ?

Principe

Tindaya se déroule dans l’archipel des îles Canaries, au début du XVe siècle. Les conquistadors européens ont déjà mis le pied sur plusieurs îles et établi des forts, avec la ferme intention d’annexer ces territoires. La vie paisible des autochtones, régis par leurs dieux et leurs légendes, touche à sa fin. Chaque joueur dirige une tribu autochtone. Chacune d’entre elles a une capacité spéciale et commence la partie avec des ressources et des savoirs associés à deux des quatre métiers existants. Connaître un métier vous permet de construire et d’utiliser les bâtiments correspondants

La partie se déroule en 3 ères. Au début de chaque ère, Acoran, le dieu de la terre, et Moneiba, la déesse de la mer, exigent une offrande et menacent de terribles représailles s’ils n’obtiennent pas satisfaction. Pendant une ère, les joueurs travaillent ensemble pour fournir les ressources demandées par les dieux en les jetant dans les volcans de l’archipel. Pour obtenir ces biens, ils doivent généralement utiliser leurs bâtiments. Les biens les plus sophistiqués requièrent le développement d’inventions spécifiques afin de les créer (par ex. une fromagère permet à un berger de transformer le lait de ses chèvres en fromage). En cas de pénurie, les autochtones peuvent toujours sacrifier dans le volcan des conquistadors capturés ou même des membres de leur tribu : les dieux cruels acceptent volontiers un sacrifice humain à la place de n’importe quelle ressource. Les biens qui n’ont pas été utilisés comme offrande permettent de nourrir la tribu (sans rien gaspiller, au risque de provoquer la fureur divine). Les matières premières permettent de fabriquer des armes ou des murs pour défendre la tribu, et de construire des pirogues pour naviguer d’une île à l’autre. En plus de faire des offrandes et d’accumuler de la nourriture et des matières premières, les joueurs progressent vers l’accomplissement de leur mission commune () ou amassent des points pour remporter la victoire.

À la fin de chaque ère, les dieux envoient leurs catastrophes (démons, séismes, éruptions ou tsunamis). Si les offrandes ne satisfont pas leur demande, leurs colères se manifestent sur des zones plus étendues et peuvent faire fusionner plusieurs îles (éruptions) ou les engloutir (tsunamis),forçant les joueurs à revoir leur stratégie.

De plus, les navires des conquistadors accostent sur les rives et cherchent à en prendre le contrôle. Vous DEVEZ empêcher l’invasion, quel que soit le mode de jeu choisi. Les joueurs doivent coopérer, faute de quoi ils perdront la partie. Si l’invasion n’est pas repoussée, les autochtones sont réduits en esclavage et leur civilisation s’éteint.

Enfin, les joueurs auront l’occasion de gravir le Mont Tindaya pour rendre visite à Tibiabin et Tamonante. Ces mystérieuses voyantes sont capables de prédire les catastrophes et le lieu d’arrivée des prochains navires en décryptant la fumée de leur feu de camp. Leur aide est essentielle et permettra aux autochtones de se préparer et d’augmenter leurs chances de survie.


Contenu de la boîte :

◗ 8 tuiles océan
â—— 48 tuiles Terrain
◗ 24 Bâtiments
â—— 8 plateaux individuels
â—— 36 meeples
â—— 60 marqueurs d’action
â—— 130 jetons
â—— 1 grand standee Mont Tindaya
â—— 4 standees de catastrophes
â—— 3 standees de navires
â—— 7 socles
◗ 3 dés
◗ 2 pions Colère divine
â—— 3 supports
â—— 4 bloqueurs d’offrande
â—— 1 plateau Nature
â—— 124 cartes
◗ 1 livret de règles


Jeudice - Icones - Nombre de JoueurJeudice - Icones - Age minimumJeudice - Icones - DuréeJeudice - Icones - Mécanique
1 à 4 Joueur(s)>= 13 Ans60-120 MinutesCoopératif, Ressources, Gestion
Jeudice - Icones - CréateurJeudice - Icones - Illustrateur
MythologieLolo GonzálezJavier González Cava-+65 Euros

Liens utiles : Extensions :
â—— Funforge  
â—— Règles (Fr)  


Les liens ci-dessus correspondent à des affiliations chez Philibert et Ludum. En cliquant dessus pour vos achats, vous soutenez le blog. Merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :