Art Roberry

Après des mois de préparation, vous entrez dans le musée et en sortez une heure et demie plus tard les poches pleines, sans que personne ne remarque rien : mission accomplie. Vous avez réussi le casse du siècle et les dessins, peintures, sculptures et antiquités débordent de l’entrepôt ! Mais maintenant, la partie la plus difficile commence… Dans Art Robbery, vous incarnez tous des voleurs d’art qui vont devoir se partager le butin de leur dernier exploit.

Au programme : quatre tours de jeu pour affronter vos adversaires et tenter d’obtenir la plus grosse part du gâteau. Piquez le butin sous le nez de vos compagnons de jeu, protégez le vôtre, et rassemblez suffisamment d’alibis au cours de la partie pour ne pas vous faire prendre par le FBI, ou gare à l’élimination ! Une bonne dose de stratégie et d’interaction dans ce jeu hautement compétitif : que le meilleur voleur l’emporte !

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery

Le In/Out Art Roberry

Nous allons décortiquer ici la boîte de jeu, son aspect extérieur, mais aussi le matériel se trouvant à l’intérieur.

Out : que voit-on en regardant la boîte ?

Nous sommes en présence d’une petite boite plutôt sobre arborant sur le dessus une illustration représentant un voleur de tableau. Des lignes particulières et des couleurs peu communes ne nous laisse pas indifférent. On peut d’ailleurs se rendre sur le site de l’artiste Petra Eriksson, on reconnait bien son style. On remarquera aussi le nouveau logo de la marque, en entier sur le côté de la boite ou devant dans un style moderne et épuré de toute beauté.

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery

In : que trouve-t-on dans la boîte ?

La petite boite renferme tout le matériel du jeu, en premier lieu les différentes règles dans plusieurs langues, les petites planches de jetons, un meeple représentant la tête d’un chien de garde et enfin les cartes dans un format type poker. Et oui nous sommes dans un jeu de plis à effets. Tout est plutôt de bonne qualité.

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery


But du jeu

Terminez la partie avec le plus de points à la fin des quatre manches. Mais n’oubliez pas de récolter des Alibis pour que la police ne vous attrape pas ! 

Mise en Place

Elle est vraiment très rapide et s’effectue en respectant les quelques étapes suivantes :

Triez les jetons Butin en 4 piles selon leur verso.
Placez le chien de garde au centre de la table.
Mélangez le paquet de cartes.
Distribuez 5 cartes à chaque joueur.
Placez la pioche au centre de la table.

Il est maintenant temps de déterminer le 1er joueur avec la méthode qui vous semble la plus adaptée, la règle nous propose de nommer comme premier joueur, le dernier à avoir visité un musée


Déroulement du jeu

La partie complète se déroule en 4 manches, on commence naturellement par la mise en place ce celle-ci.

Mettre en place le Raid

La première chose que l’on effectue, c’est de prendre les jetons correspondants à la manche en cours, qu’on nommera ici Raid et de les disposer au centre de la table face visible, du côté des numéros. Une partie complète de Art Robbery se déroule en quatre Raid :

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery

Raid 1 : Esquisses.
Raid 2 : Sculptures.
Raid 3 : Antiquités.
Raid 4 : Tableaux.

Suite à cette petite mise en place du raid, on peut commencer les hostilités 

Déroulement d’un Raid

C’est une succession de tours pendant lesquels les joueurs vont tout simplement jouer une carte de leur main face visible. On applique les effets de la carte et le joueur pioche une nouvelle carte. Voyons un peu plus en détail les différentes cartes présentent dans le jeu.

Carte avec un numéro

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery
Quand on joue une carte avec un numéro, on récupère le jeton correspondant au numéro, au centre de la table et s’il n’y en a pas, on le prend chez un autre joueur. C’est le côté chaotique et tellement jouissif du jeu.

Carte Chien de Garde

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery
Cela permet de prendre la figurine du Chien de Garde, sans se préoccuper de l’endroit où il se trouve. Si vous êtes en possessions de la figurine et qu’un autre joueur essaye de vous voler un jeton, vous pouvez donner à la place le chien. C’est le moyen d’éviter de se faire voler un jeton. Une immunité qui ne dure pas forcément longtemps.

Carte Voleur Cupide

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery
On récupère le jeton de notre choix au centre de la table. C’est clairement un des moyens de finir un Raid, en prenant le jeton restant.

Carte La Boss

Jeudice - Helvetiq - Art Robbery
Quand on joue une carte Boss, on récupère le jeton correspondant. Il faut penser qu’en fin de Raid, si on ne possède pas de jeton portant les numéros 4 ou 5, il sera défaussé. Cela peut être aussi une stratégie pour ne pas laisser 5 points à ses adversaires.

Alibis
On peut remarquer qu’il y a des petits points blancs sur certains jetons. On comptabilisera ces points en fin de partie pour calculer notre total d’Alibis. Il faut donc en collecter un maximum lors de la partie, pour ne pas tout perdre. Le joueur avec le nombre le plus petit perd automatiquement. (sauf à 2 joueurs, malus de -10 points).

Fin d’un Raid

On commence par vérifier si le détenteur du jeton Boss possède un autre jeton 4 ou 5 du Raid en cours, si ce n’est pas le cas, il défausse celui-ci et ne marquera pas les 5 points en fin de partie. Chaque joueur met en pile ses jetons gagnés lors de cette manche, ils sont protégés.

La suite consiste à mettre en place le prochain Raid avec la prochaine série de jeton et on change de premier joueur, c’est celui possédant le jeton Chien de Garde, sinon, c’est le joueur à gauche du dernier joueur du Raid précédent.


En Fin de Compte !

La partie prend fin dès qu’il n’y a plus de jetons du quatrième et dernier Raid (Tableaux). Avant de comptabiliser le nombre de points, on commence par vérifier quel joueur possède un maximum d’alibis (points blancs sur les jetons). Dans une partie à deux joueurs, celui qui en possède le moins récolte un malus de -10 points,  à plus de deux joueurs, celui qui en possède le moins est arrêté par la police et perd la partie. 

On additionne finalement les valeurs des jetons, ceux avec l’illustration de la Boss valent 5 points. Le joueur ayant obtenu le plus de points est déclaré vainqueur, en cas d’égalité le joueur possédant le plus d’alibis gagne, si l’égalité est encore présente, la victoire est partagée.


Dans la boite Art Roberry :


Vidéo règles Art Roberry :


Galerie Photos Art Roberry :


Caractéristiques Art Robbery :

Jeudice - Icones - Nombre de JoueurJeudice - Icones - Age minimumJeudice - Icones - DuréeJeudice - Icones - Mécanique
1 à 4 Joueurs>= 8 Ans30 MinutesCartes
Jeudice - Icones - CréateurJeudice - Icones - Illustrateur
ArtsReiner KniziaPetra Eriksson-+ 16 Euros

Contenu de la boîte :

◗ 55 cartes.
◗ 36 jetons Butin.
◗ 1 pion en bois chien de garde.
◗ livrets de règles

Liens utiles : Extensions :
Helvetiq.  
◗ Règles Française / Rulebook.  


Alors  Art Robbery :

J’ai eu la chance de recevoir le jeu de la part de Helvetiq et je les remercie pour leur confiance. J’aime beaucoup leur Gamme de petit jeu et j’avoue que ca donne toujours un peu envie que d’essayer un jeu titre du maître, Mr Reiner Knizia, au combien prolifique. Même si je ne suis pas toujours attiré par ses créations, il faut quand même admettre que nous sommes sur un Ovni en matière d’auteur du monde ludique.

Nous sommes en présence d’une petite boîte, un classique chez Helvetiq, à l’identique d’un Tucano ou d’un Bandida. Cela reste sobre avec une illustration et un parti-pris graphique qui me fait penser aux années 70 tout en étant relativement moderne. J’aime beaucoup, mais tout ça est bien subjectif et j’avoue ne pas être très réceptif à l’Art en général. Concernant le matériel, c’est une bonne surprise, la petite boite renferme les différents livrets de règles, les petites punchboards pour les jetons, un meeple en bois représentant la tête d’un chien et enfin toutes les cartes, format poker et de bonne qualité.

Concernant la mécanique, c’est un jeu de plis avec des cartes permettant d’effectuer des petites actions, comme le Chien de Garde, le Voleur Cupide ou encore la Boss, le tout agrémenté de petits twists bien sympathiques, comme les points blancs sur les jetons, représentant les Alibis qu’il faudra absolument accumuler ou encore le fait de voler un autre joueur un jeton si il n’est pas présent au centre de la table. On prend d’ailleurs un malin plaisir à le faire et a en abuser.

Nous avons joué plusieurs parties avec mon épouse, ça fonctionne plutôt bien à deux et c’est rapide et frénétique, mais je pense que c’est un jeu qui doit être joué à plus de joueurs. Il peut y avoir beaucoup d’ambiance autour de la table, on se pique les jetons, on parle fort et on s’amuse. Un point important, c’est la possibilité de jouer en famille, les règles sont simples et limpides, la mise en place l’est tout autant. En trois minutes, on installe le jeu et en 20 minutes la partie est pliée. De quoi en enchaîner quelques-unes et passer de bons moments autour de la table. Par contre si vous êtes totalement réfractaire au hasard, à l’interaction et aux jeux de plis en général, passez votre chemin Art Robbery, n’est clairement pas fait pour vous. Malgré son apparente simplicité, il n’est pas dénué de stratégie, il faudra faire attention et surveiller les autres joueurs afin d’ajuster et de mieux choisir les cartes que l’on joue pour obtenir les bons jetons. J’aime beaucoup cette série de jeu de chez Helvetiq, et Art Robbery en ai un bon représentant, un joli cadeau à glisser sous le Sapin et à emporter partout pour jouer en toutes circonstances.

Pilou.


Les liens ci-dessus correspondent à des affiliations chez Philibert et Playin. En cliquant dessus pour vos achats, vous soutenez le blog. Merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :